cyclorama.blog4ever.com

cyclorama.blog4ever.com

Grèce

Des vacances en vacances!



Nous voici bien heureux d'être passé dans la seconde patrie de Yorgos. La barrière de la langue est rayée d'office (enfin surtout pour lui), mais c'est pourtant une région inconnue que nous parcourons. Le Nord de la Grèce d'Ouest en Est, soit de Kastoria à Thessalonique. Une région verdoyante parsemée de petits lacs. Nous savions ce pays montagneux mais une étude topographique et un bon entrainement au Monténégro et en Albanie nous facilitera la tâche.

 

1.jpg

 


Dès le passage de la frontière nous goûtons de nouveau aux joies du bivouac dans une nature préservée et sauvage, en effet des pancartes indiquent la présence d'ours et de loups. Nous ne verrons ni l'un ni l'autre, seulement des chiens errants.
Des petites églises orthodoxes et des villages adossés à la colline se succèdent agréablement ainsi que les bougadsa (succulente pâtisserie à la crème, cannelle et sucre-glace dans une pâte feuilletée) et autres cafés frappés.

 

 

3.jpg

Les grecs que nous connaissions moins souriant s'avèrent très chaleureux. Il suffit que l'on s'arrête pour regarder notre carte pour que l'on nous propose de l'aide ou de l'eau.
Les grecs très patriotiques vendent bien leur pays mais parfois moins certain de leurs voisins, tel l'Albanie et la Turquie, par contre ils savent recevoir. C'est au dessus d'une belle montée à la sortie de Arnissa que nous apercevons à travers notre sueur un bonhomme sur son tracteur.

Il s'arrête et nous prie de l'attendre un quart d'heure nous promettant un peu de vin. Une demi heure plus tard nous voici en pleine dégustation au coeur de son vignoble biologique. Après quelques heures, attablés à la terrasse de son futur magasin qui surplombe la vallée, nous partageons une quinzaine de souvlakis qu'il nous offre, ainsi que du fromage de chèvre de sa fabrication.Nous resterons dormir là bas, après une longue soirée à discuter de la philosophie du cyclo étant lui même un acharné de la petite reine. Il poussera même l'hospitalité en nous apportant au petit matin du lait de chèvre frai et quelques pommes. 

 

2.jpg

 

Bien fatigués par la soirée, mais gonflés par la générosité, nous râlions Thessalonique par Edessa (plus de 120km notre record) pour prendre le train de nuit qui nous emmènera à Athènes. On arrive à 5h00 du matin crevé mais heureux, car en terrain connu, où nous attend retrouvailles familiales et repos bien mérités. S'en suit une semaine de vacances entre repas gargantuesques et grasses matinées.  
Après deux mois à vivre dehors le plaisir d'avoir une maison se fait vite ressentir. Les premier jours seront consacrés aux petits travaux que nécessitent l'appartement de Yorgos: ménage, réaménagement, entretien du jardin et collecte des citrons; et même la construction d'une table à manger.
Dans un second temps nous décrassons nos affaires de voyage dans l'objectif de virer cette odeur de fauve qui commençait à régner dans la tente et sur nos habils. un petit chek up des vélos sur le toit, shopping et grandes ballades, ce ne sont plus les muscles qui travaillent mais nos estomacs.

 

 

4.jpg

 



Les chuchotements de la nature se transforment en longues discussions sur la situation du pays, sur la famille mais aussi sur le voyage. Nous préparons notre itinéraire turque et pour quitter l'Europe en douceur nous ferons une halte sur l'ile de Chios.  Avant le départ ne faisons le tour de tout le monde et un bref passage à l'église familiale.
C'est un ferry au départ du Piré qui nous emmènera sur l'île (encore à 5h00 du mat') réputée pour son fameux mastiqua, un arbre très particulier qui ne pousse qu'ici. Nous avons pu observer comment de légères entailles permettent de récolter la sève qui sera ensuite transformée en nourriture, en alcool et divers cosmétiques.

 

5.jpg



Cette remise en jambe nous sera bien utile pour attaquer l'immense territoire turque. Route sur Ephèse, la Capadocce et sur la mer noire. Ainsi s'achève l'Europe et notre première étape de ce grand voyage.

 

Grèce.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous vous écrivons depuis un petit hôtel de la ville de Pamukkale en Turquie, ce qui nous donne le temps de charger toutes les PHOTOS. On fête aujourd'hui nos 3 000 km et nos deux mois de voyage!

On pense bien à vous, merci pour vos messages qui nous font bien plaisir!



08/06/2014
13 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 82 autres membres